«

»

Avr 26

UEFS Futsal Cup : Moscou et St-Gilles en demi, Marcouville garde l’espoir

Pour ce deuxième jour de compétition, le Spartak Moscou a déjà poinçonné son billet pour le dernier carré, en infligeant un sévère 9-2 aux Basques de Bar Flor de Lara, tout comme le FC Saint-Gilles, qui a du attendre la séance de tir au but pour se qualifier également face à la formation de Tynset Futsal. Entrée en lice frustrante pour l’ACS Marcouville, qui a manqué d’un peu d’expérience pour venir à bout du SMR Zlin, et doit s’incliner 4-5 au final dans LE match de la compétition pour l’instant. Enfin, TEIA Futbol Cinc n’a fait qu’une bouchée des ukrainiens d’Alushta décimés par des problèmes de visas qui ont empêché la majorité de l’effectif de se déplacer.

uefsfutsalcup2_d2

Favori du groupe D, le Spartak Moscou a marqué son territoire en s’imposant très nettement 9-2 contre la formation basque de Bar Flor de Lara Futsal. Plus rapides, plus techniques, les moscovites ont réalisé une véritable démonstration tactique également, privant de ballon leur adversaire pendant 40 minutes. Il a fallu un relâchement coupable en fin de rencontre pour voir Bar Flor de Lara sauver l’honneur, pour le bonheur du public totalement acquis à leur cause. Avec déjà 7 buts d’inscrits à la pause, le Spartak a parfaitement gérer sa rencontre et peut déjà préparer sa demi-finale sans doute face à son homologue de Saratov.

Pas grand chose à dire sur la rencontre du groupe C où les catalans du TEIA Futsal Cinc ont largement dominé une faible équipe d’Alushta Futsal, qui a du se résoudre à faire jouer une partie de son staff afin de compenser l’absence de dernière minute de nombreux joueurs bloqués pour des problèmes de visas. Victoire sans appel 13-0 pour TEIA, qui se relance après sa défaite initiale face à Bastia. Les Corses sont à 90% en demi-finale, devant affronter ce soir Alushta.

Enthousiasmant face à Altrans Futsal, le FC St-Gilles n’a pas réussi à offrir une prestation aussi aboutie que la veille face au Tynset Futsal. Proche de l’élimination avec le recours à la loterie d’une séance de tir au but, le club gardois confirme tout de même sa bonne fin de saison et atteint le dernier carré pour sa première participation sur la scène européenne, de quoi ravir son coach, Rachid Oudgou. Les Norvégiens ont tout de même posé de gros problèmes au club tricolore, avec une défense hermétique et un jeu physique offrant un mur défensif infranchissable. Capables de déstabiliser leurs adversaires à l’habitude, les attaquants gardois n’ont jamais vraiment inquiété le très bon potier nordiste. Repos pour St-Gilles aujourd’hui en vue de sa demi-finale.

Enfin, pour le dernier match de la journée, les spectateurs ont eu raison d’attendre l’heure tardive de la rencontre qui opposait Marcouville à Zlin. La rencontre fut sans aucun doute la plus belle debuit le début de la compétition, avec deux équipes très proches, qui ont toujours gardé le contact et puisé dans leurs réserves. Plus expérimentés, les tchèques du SMR Zlin s’imposent 5-4, ramenant à la raison la jeune formation francilienne. Malgré l’ouverture du score adverse, c’est Marcouville qui prend les commandes du match en milieu de première période, mais les tchèques égalisent dans la foulée. La seconde mi-temps est toujours aussi ouverte, et Zlin va faire la différence sur corner, avec des combinaisons qui font mouche. Poussant jusqu’à la dernière minute, les jeunes tricolores vont avoir l’opportunité d’égaliser, mais la finition n’est pas au rendez-vous. Il faudra battre par trois buts d’écart le club russe de Saratov pour accéder au tour suivant, difficile, mais pas impossible !